5 bonnes résolutions pour mieux concilier travail et famille

le 02 Mars 2016 par Julie

Le 8 mars, c’est la Journée internationale des droits des femmes et l’occasion chaque année de faire le point sur la place des femmes dans notre société. De nos jours, il semble qu’elles peuvent a priori tout avoir : famille, carrière, entreprise, etc. Oui, mais à quel prix ! Etre maman et femme active aujourd’hui, cela reste hyper compliqué au quotidien - à la limite d’une course de fond niveau olympique !

Il reste encore du chemin à faire au sein de la société pour rendre la vie des mères actives plus simple. Mais en attendant, peut-être que nous les mamans, on peut aussi adopter quelques bonnes « résolutions » pour se libérer un peu de pression.

Ok, on te l’accorde : c’est plus simple à écrire qu’à faire… mais c’est déjà un début, n’est-ce-pas ?

1. J’arrête de culpabiliser dans tous les sens

Parce que de toute façon, il n’y a pas de solution parfaite : que je sois mère au foyer ou mère active, il y aura toujours de bonnes âmes pour m’expliquer que j’étouffe mes enfants par excès de présence, ou que je les néglige pour ma carrière. Autant arrêter la culpabilité une fois pour toute et se dire que comme tout le monde, je fais de mon mieux.

L’envie de mener une carrière ne fait pas de moi une mauvaise mère, et l’envie d’avoir une vie équilibrée entre travail/famille ne fait pas non plus de moi une mauvaise collaboratrice. Non mais.

2. Je définis mes priorités … et je reste intraitable là-dessus

Marre d’avoir une todo list longue comme un bras dès le lundi matin, et de constater en fin de semaine que je n’ai même pas réussi à en écluser la moitié.

Dorénavant, je note uniquement les choses indispensables et les tâches top-prioritaires sur mes listes. Sachant que je ne peux pas traiter plus de 3 - 4 par jour, une sélection sévère s’impose ! Mais c’est la seule solution pour gérer sereinement ma charge de travail et être efficace. Une fois ces priorités définies, je serai intraitable et pour cela… c’est décidé : j’apprends à dire non. Gentiment et en souriant. Même à ma super collègue Fanfan ou à Big Boss.

3. Je n’hésite plus à déléguer, et à demander de l’aide ou des conseils.

Réunions, rendez-vous, activités des enfants… En temps ordinaire, c’est déjà limite pour réussir à tout faire, et il suffit d’un imprévu pour que toute mon organisation vole.

Alors j’ai arrêté de me prendre pour Wonder-Maman, et je demande maintenant un coup de main à la maman de Léo (le meilleur pote de mon fiston à l’école). Et devine quoi ? Ça marche super bien, on s’entraide et je découvre en plus que je ne suis pas la seule à ramer.

De même, je consulte l’agenda de Monsieur sur TipStuff et je n’hésite plus à lui demander d’emmener Léo chez le dentiste, ou à lui déléguer des tâches à la maison. Ok, il ne fait pas tout parfaitement et exactement comme moi, mais au moins c’est fait. Faudrait aussi que j’apprenne à « lâcher » mon côté ultra-perfectionniste…

4. J’arrête de me mettre une pression permanente sur tous les sujets

Il y a des jours où la vie ressemble à une longue liste de « choses à faire », une sorte course dont on ne voit pas le bout...

Avant de « criser » totalement, je me répète alors que personne ne s’attend à ce que je sois parfaite. Je note tout ce que j’ai déjà réussi à finir, et j’apprends à appuyer sur « Pause ». Parce qu’à force de courir partout et de vouloir tout faire parfaitement dans tous les domaines, j’ai l’impression de passer à côté des petits bonheurs du quotidien.

Tant que ma petite tribu va bien et qu’on passe de bons moments en famille, le ménage ou la lessive peuvent bien attendre jusqu’à demain.

5. Je me réserve impérativement un créneau « Temps pour moi » dans la semaine.

C’est peut-être la résolution la plus difficile à mettre en place, mais là je suis vraiment décidée : au moins une fois par semaine, je me réserve 1 à 2 heures rien-que-pour-moi. Pour bouquiner, prendre un bain moussant, voire même pour ne rien faire, si j’en ai envie !

M’occuper de ma petite famille est une priorité, mais prendre soin de soi, c’est important aussi. Prochaine étape : programmer une fois par mois une soirée-filles avec les copines !

Et toi, que ferais-tu pour mieux équilibrer ton job et ta famille ?