7 bonnes résolutions pour être un parent zen cette année

le 04 Janvier 2018 par Julie

Toi, tu le sais bien : être parent, c’est pas simple tous les jours ! Dans le tourbillon du quotidien et de la quantité de choses à faire, ce n’est pas évident d’être toujours présent(e) pour nos loulous, ou de savoir rester calme après une journée de travail bien chargée.

Heureusement, il y a quelques pistes pour nous aider à rester serein(e) et à mieux gérer la relation avec nos enfants. Alors pour bien démarrer 2018, voici les 7 bonnes résolutions que TipStuff te propose pour devenir le Papa / la Maman « Zen » de l’année !

 

1. S’accorder le droit à l’erreur

Franchement, un parent qui ne s’est jamais mis en colère face à son enfant, c’est sûrement une créature mythique en train de chevaucher une licorne au-dessus d’un arc-en-ciel à l’heure actuelle !

Après une journée éreintante, tu as perdu ton calme face à la dernière bêtise de Louloute ? Plutôt que de culpabiliser et de te sentir mal, repasse la séquence une fois au calme, et note là où tu pourrais t’améliorer. Visualise dans ta tête un plan pour la prochaine fois où cela arrivera, et tu verras que petit à petit, tu vas améliorer tes compétences de parent compréhensif !

2. Accorder aussi ce droit à nos enfants

Quand il nous arrive de faire une grosse boulette - genre rayer la voiture, casser une bouteille d’huile en revenant du supermarché –  on se sent très mal, pas vrai ? Et si quelqu’un se met à nous hurler dessus juste à ce moment-là, cela ne ferait qu’augmenter notre malaise et notre stress.

C’est la même chose pour nos enfants : leur crier dessus lorsqu’ils commettent une bêtise ne sert pas à grand-chose, sauf à avoir peur de nous et de nos réactions. Laissons à nos enfants le droit à l’erreur et à l’apprentissage : ils vont encore se tromper et oublier nos consignes un bon millier de fois (au moins !) avant d’y arriver.

Mais ils sont là pour apprendre, et notre rôle de parent est de les guider – pas de les traumatiser.

3. (re) Fixer des règles claires pour tous

Ça peut paraître fou, mais les enfants adorent les règles. Il n’y a qu’à voir le plaisir qu’ils prennent à ranger leurs petites affaires lorsqu’ils sont à l’école, ou leur fierté d’assumer des responsabilités au sein de la classe. Les enfants ont besoin de savoir précisément ce que nous attendons d’eux. Plus les règles sont simples et claires, plus on aura de chance qu’ils les appliquent !

Alors plus d’hésitation : écris les 5 à 10 règles (maximum) de la maison sur une belle affiche, et accroche-la clairement à la vue de tout le monde. Ah, et puis bien sûr, on s’engage aussi à les respecter en tant que parent - histoire de donner le bon exemple. :-p

4. Faciliter l’application de ces règles

Une fois les règles énoncées, le meilleur moyen pour les voir appliquer est de faire en sorte que ce ne soit pas compliqué d’y arriver. Bref, c’est de donner aux enfants les moyens de faire les efforts que tu attends d’eux.

Par exemple, si tu veux qu’ils se lavent les mains avant chaque repas, pense à installer un marche-pied pour les aider à accéder au robinet. Pour le rangement de leur chambre, prévois un nombre suffisant de boîtes, puis prend le temps de décider avec eux où se range chaque élément. Tu pourras ensuite leur confier la « mission » de maintenir l’ordre défini ensemble, et ils seront ravis de réussir à le faire.

5. Ramener le calme à la maison

Aïe, Loulou tempête, hurle, pique une crise grave et tu es à deux doigts de perdre ton sang-froid ? Réagis vite avant que cela ne dégénère : fais une pause, et ordonne-lui d’aller dans sa chambre en lui disant qu’il n’a pas à envahir la maison avec ses cris et sa rage. Une fois qu’il est dans sa chambre, laisse-le tempêter, et profites-en pour retrouver ton calme intérieur en effectuant plusieurs respirations profondes.

Quand tu te sens suffisamment apaisé(e), rejoins-le et reprends la discussion en écoutant d’abord ses griefs. Décide ensuite ce qui te semble justifié dans ses demandes, et ce qui n’est pas acceptable ni négociable. Le tout avec fermeté et calme, et c’est cela qui sécurisera ton enfant et l’aidera à reprendre le contrôle de lui-même.

6. Respecter ses propres limites

Rappelle-toi qu’être parent, ce n’est pas être corvéable à merci et qu’on a aussi le droit d’appuyer sur pause de temps à autre !

Tu es fatigué(e) par ta journée et ton Loulou n’arrête pas de t’inonder de tonnes de questions genre : « Pourquoi le ciel est noir la nuit ? », « D’où vient la pluie ? », « Pourquoi Papi n’a plus de cheveux sur le crâne ? ». C’est génial de le voir aussi curieux et tu te dis que c’est une vraie preuve d’intelligence…  mais tu as aussi le droit de ne pas être disponible. Explique-lui que ta journée a été difficile, que tu as besoin de te reposer, et propose-lui de chercher plus tard les réponses ensemble en regardant quelques livres ou en consultant des sites sur Internet.

7. Et surtout : créer des moments de vie de qualité avec nos enfants

A quand remonte la dernière fois où tu as joué avec eux ? Où vous avez fait une bataille de polochon avec chatouilles et guili ? Où tu leur as raconté une belle histoire, en regardant leurs petits yeux captivés et émerveillés ?

Alors profite à fond de tes enfants et du présent, en leur consacrant chaque jour au moins 20 à 30 minutes d’un temps de qualité, en étant vraiment présent(e) avec eux (débranche le téléphone et l’ordi !). Et savoure ces instants de vie partagés ensemble, car tes loulous grandiront bien vite et ces moments ne reviendront pas.

C’est clair qu’au début, ça ne va pas être simple de t’éclater en jouant à la dînette ou aux Playmobils ! Allez, laisse-toi prendre au jeu, et très vite tu vas apprécier ces moments pour ce qu’ils sont vraiment : de l’amour en concentré et des souvenirs en or. ;-))

Sur le même thème